Interview de Miki, maman japonaise d’un enfant trisomique

Natsuki un enfant Japonais qui à une trisomie 21 en train de sourire

Q : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous ?

Audio description de la question 1

R : Je m’appelle Miki. Je suis Japonaise et j’habite à Tokyo. J’ai accouché de mon fils quand j’avais 30 ans. J’ai passé une grossesse sans problème particulier.

Réponse à la question ( Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous ? )

Q : Pouvez-vous nous parler de votre fils ?

Audio description de la question 2
Natsuki avec les sondes sur la tête

R : Il s’appelle Natsuki, il est atteint de trisomie 21. Il a 2 ans. Cet été, il s’est fait opérer de la migration des testicules. Il est aussi atteint du syndrome de West (N.D.R : épilepsie du nourrisson, aussi appelé spasmes infantiles) depuis ses 6 mois. Les crises d’épilepsie cessent grâce au traitement. Après l’arrêt du traitement, il a passé un an et demi sans en présenter.

Il se développe plus lentement que les autres, mais sûrement.

Réponse à la question ( Pouvez-vous nous parler de votre fils ? )

Q : Pourriez-vous nous décrire votre quotidien avec lui ?

Audio description de la question 3
Natsuki qui lit des livres

R : Il se lève à 8h. Parce que mon mari et moi travaillons tous les deux, ma grand-mère s’occupe de lui pendant la journée. Elle lui lit un livre d’images et il danse toujours au son de la musique.

Il a un emploi du temps chargé. Il va à la maternelle pour les enfants handicapés deux fois par semaine de 10h à 15h. La plupart des enfants sont atteints du syndrome de Down (N.D.R : autre nom de la Trisomie 21) et les mères diplômées se portent volontaires pour enseigner. Par conséquent, nous pouvons le laisser en toute confiance. Il s’y promène, bricole, fait une sieste, chante et joue avec d’autres enfants.

Il reçoit des soins infirmiers à domicile une fois par semaine. Il va au centre médico-psychologique, chez le généticien, le dermatologue, l’oto-rhino-laryngologue (ORL) une fois par mois et chez le pédiatre,  l’ophtalmologue, le neurologue, l’orthopédiste, chez l’urologue et chez le dentiste périodiquement. Mon mari l’y emmène et retourne le chercher en semaine et moi en week-end. Il dort vers 21h.

Réponse à la question ( Pourriez-vous nous décrire votre quotidien avec lui ? )

Q : Quels aménagements avez-vous mis en place à son attention ?

Audio description de la question 4
Natsuki en poussette

R : L’enfant trisomique évolue lentement. Le développement des dents est également lent. Il manque encore 5 dents à Natsuki. C’est pourquoi, bien qu’il ait 2 ans, il consomme toujours l’alimentation pour bébés de 9 à 12 mois. Il mange des aliments mous tel que le pâté. On coupe sa nourriture en petits morceaux pour ne pas les pousser dans sa gorge.

Il ne peut pas marcher seul donc on bouge avec la poussette ou avec le porte-bébé. Quand il pratique la marche, il porte des chaussures montantes avec une semelle orthopédique pour diminuer les troubles de la marche ou de l’équilibre.

Parce que l’épilepsie peut récidiver jusqu’à environ 6 ans, on essaie de surveiller attentivement ses mouvements.

Réponse à la question ( Quels aménagements avez-vous mis en place à son attention ? )

Q : Avez-vous reçu des aides de l’État ou d’un organisme ?

Audio description de la question 5

R : Nous recevons des allocations mensuelles pour les personnes handicapées. Nous recevons aussi la prestation de compensation du handicap pour les semelles de chaussures. La carte d’invalidité nous est délivrée et nous bénéficions de réductions sur les transports et les équipements. Des subventions sont également disponibles pour recevoir les rééducations et pour aller à la maternelle pour les enfants handicapés.

Il existe de nombreux types de subventions, mais l’État ne fournit pas activement d’informations. Nous devons donc les rechercher nous-mêmes auprès de l’hôpital, de la mairie ou sur Internet. Certaines personnes reçoivent des subventions en retard sans savoir qu’il existe un système de subventions. Selon la région et la façon dont le certificat médical est rédigé à l’hôpital, cela modifie notre possibilité d’accès aux subventions, et ce même si l’on a la même maladie, ici la trisomie 21.

réponse à la question ( Avez-vous reçu des aides de l’État ou d’un organisme ? )

Q : Comment vivez-vous son handicap au quotidien ?

Audio description de la question 6
Natsuki dans un parc de jeu

R : Nous surveillons patiemment sa croissance. Nous ne devons pas la précipiter alors qu’il s’agit d’une croissance lente. Il ne faut pas la comparer avec celle d’autres enfants.

Je chéris chaque jour que je passe avec lui. J’étais très triste quand il a été hospitalisé pendant un mois et demi avant l’âge d’un an et qu’il a été opéré. Je suis reconnaissante qu’il soit en bonne santé et qu’il passe un bon moment tous les jours.

Réponse à la question ( Comment vivez-vous son handicap au quotidien ?)

Q : Quel est le regard des gens (famille, amis et la société de façon générale) sur vous et votre fils ?

Audio description de la question 7

R : La famille et les amis sont tous gentils et coopératifs. Quand on sort, les gens ne réalisent pas que Natsuki a le syndrome de Down. Alors ils le traitent comme les enfant normaux, mais peut-être qu’ils le traitent normalement même s’ils s’en aperçoivent.

Parfois, quelqu’un avec une famille trisomique me parle dans le train. On n’a jamais été vu froidement et négativement. Cependant, sur SNS (N.D.R : « social networking service », un référentiel d’articles de médias) comme Instagram, j’entends souvent dire qu’il y a aussi des gens qui donnent des avis négatifs aux enfants atteints de trisomie 21.

Réponse à la question ( Quel est le regard des gens (famille, amis et la société de façon générale) sur vous et votre fils ? )

Q : Existe-t-il un suivi spécifique pour les personnes atteintes de trisomie au Japon ?

Audio description de la question 8

R : Beaucoup de gens sont anxieux après l’accouchement à cause du manque d’informations et du choc d’avoir un enfant trisomique, mais il n’y a pas de suivi spécifique pour les personnes atteintes de trisomie au Japon. C’est pour cette raison que, récemment, les parents d’enfants trisomiques ont commencé à distribuer gratuitement des brochures décrivant leurs expériences avec les enfants ayant la trisomie 21 aux hôpitaux, et à distribuer gratuitement des porte-clés sur lesquels il est écrit « trouve-moi » pour identifier la trisomie 21 afin que les parents trisomiques puissent se parler.

Réponse à la question ( Existe-t-il un suivi spécifique pour les personnes atteintes de trisomie au Japon ? )

Q : Savez-vous combien de personnes sont concernées par la trisomie 21 au Japon ?

Audio description de la question 9

R : Au Japon, il y a environ 80,000 personnes atteintes du syndrome de Down, environ 1 personne sur 1000. De plus, il y a au moins 4,000 personnes atteintes du syndrome de West.

Réponse à la question ( Savez-vous combien de personnes sont concernées par la trisomie 21 au Japon ?)

Q : Existe-t-il des écoles, organismes ou associations pour accompagner le développement de l’enfant ?

Audio description de la question 10

R : Comme école, il y a la maternelle pour les enfants handicapés, l’école spécialisée, et les Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire (ULIS). Il existe une association Trisomie 21, mais malheureusement, elle n’est pas présente dans toutes les régions. Il y a les soins infirmiers à domicile, le centre médico-psychologique, etc.

Réponse à la question ( Quelles sont les perspectives d’avenir pour une personne atteinte de trisomie (accès à l’éducation, vie professionnelle…) ?)

Q : Quelles sont les perspectives d’avenir pour une personne atteinte de trisomie (accès à l’éducation, vie professionnelle…) ?

Audio description de la question 11

R : Les enfants atteints de trisomie ont également la possibilité d’entrer dans la classe normale de l’école. Bien que le nombre de salariés en situation de handicap soit en augmentation dans l’entreprise, il est assez difficile de devenir salarié d’une entreprise. De nombreuses personnes vivent de pensions d’invalidité dans des foyers de groupe et y travaillent pour de l’argent de poche. Cependant, certains sont actifs en tant que modèles, musiciens et calligraphes. Les occasions de jouer un rôle actif et de réaliser ses rêves se multiplient.

Réponse à la question ( Quelles sont les perspectives d’avenir pour une personne atteinte de trisomie (accès à l’éducation, vie professionnelle…) ? )

Q : D’après vous, quels sont les points forts de la prise en charge de votre fils et que resterait-il à améliorer ?

Audio description de la question 12

R : Les points forts sont que les frais médicaux des enfants sont gratuits jusqu’à l’âge de 15 ans, et ensuite que Natsuki peut bénéficier d’un enseignant supplémentaire qui lui est dédié à la maternelle. Ce qui doit être amélioré, c’est que peu d’écoles acceptent les enfants handicapés qui ont besoin de soins médicaux.

Réponse à la question ( D’après vous, quels sont les points forts de la prise en charge de votre fils et que resterait-il à améliorer ?)

Q : Etes-vous vous-même engagée dans un organisme ou une association ? Dans quel but ?

Audio description de la question 13
Natsuki à quatre patte sur le rebord de la fenêtre

R : Je suis engagée dans l’association Trisomie 21 de mon arrondissement. Quand Natsuki est né, je ne savais rien du syndrome de Down donc je voulais des informations. Natsuki et moi y participons une fois par mois et nous échangeons des informations.

Par ailleurs, fréquemment, pour recueillir plus d’informations, je me fais des amis atteints de trisomie 21 partout dans le pays grâce à Instagram. On se rencontre dans la vie réelle et on joue ensemble.

Réponse à la question ( Etes-vous vous-même engagée dans un organisme ou une association ? Dans quel but ?)

Q : Avez-vous un message à faire passer ?

Audio description de la question 14

R : Pour le moment, il n’a que deux ans et nous avons peu de problèmes parce que mon mari et moi pouvons le protéger, mais à mesure qu’il grandira, il devra vivre seul. Je veux qu’il ait un environnement où il peut relever divers défis au niveau de son éducation et du travail afin que ses options futures ne soient pas négligées. Au lieu d’abandonner parce qu’il a le syndrome de Down, je veux croire aux possibilités et le mettre au défi de faire n’importe quoi.

Réponse à la question (Avez-vous un message à faire passer ?)
Natsuki assis sur un coussin dans une maison traditionnel avec des bambous en arrière plan

N’hésitez pas à la suivre sur son Instagram ci-dessous

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu , pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. View more
Cookies settings
Accept
Decline
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://esli.go.yj.fr.

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’inscrivent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Informations de contact

Informations supplémentaires

Comment nous protégeons vos données

Procédures mises en œuvre en cas de fuite de données

Les services tiers qui nous transmettent des données

Opérations de marketing automatisé et/ou de profilage réalisées à l’aide des données personnelles

Affichage des informations liées aux secteurs soumis à des régulations spécifiques

Save settings
Cookies settings
Font size
Colors